En général, les troubles du comportement sont le résultat d’une faille dans
l’éducation ou sont liés à des traumatismes affectifs divers tels un sevrage trop rapide, une séparation, un abandon ou de la maltraitance.

Quoi qu’il en soit, un chien qui se comporte d’une façon dérangeante pour le maître ou qui présente des troubles pathologiques tels que ceux que nous
allons aborder doit pouvoir bénéficier d’une thérapie comportementale associée à une médication.

Le chien mordeur

Ici aussi, le problème de l’éducation est posé: si, au moment d’éduquer son chien, le maître ne sait pas se faire respecter, montrer qu’il est le «chef», le chien endosse ce rôle de dominant et n’hésite pas à mordre.

Dans un tel cas, votre réaction doit être immédiate : montrez-vous distant, ne le caressez plus, ignorez-le. Donnez-lui des ordres sur un ton sec et ferme et exigez son obéissance immédiate. Dès votre reprise en main de la situation, le chien va se soumettre en ayant reconnu en vous le maître absolu.

Lorsque le chien agresse les étrangers, dans la plupart des cas, cette agressivité est liée à la peur de l’inconnu, à une socialisation presque inexistante dans les premiers mois de sa vie qui rendent inquiétants les contacts avec les personnes qu’il ne connaît pas. Un travail de resocialisation est alors à entre- prendre avec l’aide d’un spécialiste.

Le chien qui mord d’autres chiens

Il s’agit là de chiens au caractère dominateur qui veulent régner en maître en éliminant les concurrents potentiels. Il peut aussi s’agir de chiens ayant eux-mêmes été traumatisés par un chien agresseur et qui ont adopté une attitude offensive pour parer à toute attaque.

D’une façon générale, le comportement agressif de tels chiens peut être nettement réduit par la castration.

Astuces pour prévenir les morsures

Si un chien errant s’approche de vous, restez immobile et laissez le chien vous renifler. Ne le fixez pas du regard et ne rebroussez pas chemin en courant. Si le chien aboie ou gronde, éloignez-vous lentement de lui, en marchant à reculons ou de côté et en le gardant à l’œil.

  • « N’éveillons pas le chien qui dort. » Même un chien doux qui se fait réveiller subitement peut se sentir menacé et vous mordre, peut-être par erreur.
  • La stérilisation réduit considérablement les tendances agressives d’un chien. A preuve, une enquête américaine sur plus de 200 attaques de chien mortelles révéla que 198 cas mettaient en cause un chien non stérilisé.
  • N’encouragez jamais votre chien à mordre, même s’il est espiègle. Cela pourrait entraîner des problèmes plus tard.
  • Le plus grand nombre de victimes se compte parmi les enfants de moins de neuf ans, parce qu’ils manquent de jugement, interprètent mal les avertissements du chien, ou ont un comportement jugé menaçant par le chien.