Lorsqu’un chien de garde remarque que quelqu’un s’approche de son territoire, il aboie. Dans un premier temps, il ne fait que mentionner la venue de quelqu’un.

L’aboiement n’indique pas encore concrètement s’il s’agit d’une personne connue ou inconnue. Lorsque la personne se révèle être un étranger, le chien continue à aboyer et gronde afin de prévenir de l’intrusion et transmettre l’information aux membres de sa propre « meute ». Si le chien fait face à l’étranger, il ne voudra pas d’emblée le tenir en respect en aboyant. II utilisera plutôt la position du corps et de la tête, ainsi que des mimiques pour montrer ce qu’il pense.

Le chien peut soudain aboyer pour de nombreuses raisons. Une personne n’ayant aucune expérience des chiens affirmera peut-être qu’un aboiement est un aboiement, et que tous se ressemblent. Mais ce n’est pas le cas. Au son de l’aboiement, on peut souvent déterminer ce que pense réellement le chien.

Toute personne ayant bien connu un chien pourra le confirmer et sait approximativement ce que le chien veut exprimer dans différentes situations. II ne faut toutefois pas surestimer l’aboiement : ce n’est à proprement parler une langue canine. Les autres modes d’expression dont dispose le chien ont une importance toute aussi grande.