Inévitablement, les erreurs et les négligences commises dans l’éducation du chiot se paient plus tard.

Si vous accueillez un chien adulte chez vous, sachez que les possibilités d’apprentis- sage sont extrêmement réduites. Si certains comportements de l’animal vous dérangent ou vous inquiètent, tentez d’abord de découvrir le passé de l’animal. En effet, en décelant l’origine de certaines « marottes », vous arriverez peut – être mieux à les gérer.

L’importance de l’éducateur canin

Lorsqu’un chien est très perturbé, vous pouvez l’aider en lui apportant non seulement de l’affection mais aussi en l’accompagnant chez un psychologue canin. Ce spécialiste pourra vous indiquer le comportement à adopter, même dans certains rares cas très difficiles. II est aisé de comprendre que, même avec les meilleures intentions du monde, toute tentative d’éducation erronée fait plus de mal que de bien ; le chien est encore plus perturbé et comprendra encore moins ce qu’on attend de lui. Ne fondez pas de trop grands espoirs dans la modification de l’éducation d’un chien adulte. Rien ne peut être obtenu par la force.

Avec de la patience, de l’affection et de la compréhension, vous pourrez toutefois obtenir beaucoup même si ce n’est pas immédiat. Félicitez le
chien pour son nouveau comportement renforce son envie de modifier lentement son comportement habituel.

Si votre chien a la mauvaise habitude de courir après les coureurs et les cyclistes, vous ne pourrez en aucun cas lui faire passer cette manie en criant et en courant après lui. Vous aurez plus de succès en lui apprenant très patiemment l’ordre « Viens ici ! », auquel il obéira tout d’abord à la maison puis à l’extérieur.

Vous apprendrez aux chiens habitués à faire leurs besoins n’importe où à se diriger vers les endroits appropriés en leur prodiguant de nombreux compliments. Dans certains cas, il faut s’armer de patience et trouver des astuces. Vous pouvez très facilement résorber la tendance de votre chien à vous sauter dessus en faisant un pas de côté. Le chien n’aime pas sauter dans le vide. Dans la plupart des cas, il faut réelle- ment être compréhensif et le chemin qui semble le plus facile est loin d’être toujours le plus adapté. Il faut demander l’avis d’un professionnel canin.