Votre chien court après les enfants, les bicyclettes, les autos, tout ce qui bouge.

Lorsqu’il approche la voiture d’un ami qui roulera (exprès) lentement pour cette intention, ce dernier bombardera le chien avec des boîtes de conserves vides.

Celui-ci sera surpris, stupéfait. Si vous répétez l’opération dix à douze fois dans la semaine, il risque de comprendre très vite.

Il poursuit les chats du voisin

Vous le mettez en laisse et tirez brutalement (en faisant attention quand même à ne pas tirer trop fort) en arrière en prononçant un énergique et sévère NON. Répétez plusieurs fois dans la semaine.

II aboie sans arrêt

Bombardez-le avec des boîtes de conserves vides (jus d’orange ou boîtes de soupes) et accompagnez ce geste d’un NON. Répétez les leçons au moins six fois par jour.

Il mâchouille toutes sortes d’objets

Donnez-lui l’occasion de mâcher des jouets et des os en peau de buffle ou caoutchouc dur. S’il a décidé de mâchouiller les pieds d’un fauteuil, placez autour des pièges à souris (tapettes) qui le dégoûteront vite. Si vous le prenez sur le fait, muselez-le avec un ruban autour du museau, il sera vexé.

II grogne et a tendance à mordre

Dans la plupart des cas, le chien est trop gâté. Il faut punir dès le début car il mordra de plus en plus. Commencez en prenant le plat de nourriture pendant qu’il mange. S’il grogne, attrapez-le fermement par la peau du cou, soulevez les pattes avant de terre et frappez sous le menton. Réprimandez vertement puis redonnez- lui son plat de nourriture avec des mots aimables et quelques caresses. Répétez encore et encore jusqu’à ce qu’il sache qu’il ne doit pas grogner ou mordre en aucun cas. S’il est déjà gros et qu’il mord, muselez-le avec un ruban autour du nez et attachez derrière l’oreille. Soulevez-le de terre par le cou et frappez sous le menton.

Il fugue

Si votre chien est adulte et est habitué à errer — il est difficile de le rééduquer. Lorsqu’il est chiot, apprenez-lui les limites de votre terrain. Prenez-le en laisse, et marchez autour du jardin. Quand vous atteignez les limites, vous dites fermement NON et vous tirez la laisse en arrière en la secouant vigoureusement. Vous prenez un aide, ami si possible. Le chiot est tenu en longue laisse par cet aide et il est invité à vous suivre jusqu’au bout du jardin. Sur la limite qu’il est censé ne pas dépasser, vous dites NON d’une voix sèche et votre aide tire la laisse d’un coup sec. Répétez souvent. Il apprend les limites exactes du jardin ou de la pièce qu’on lui accorde dans un appartement.

Il saute sur les jambes de vos amis

Au début, c’est très touchant puis lorsqu’il a pris l’habitude, avec les pattes pleines de boue, vous n’êtes plus d’accord. Renvoyez-le avec le genou en arrière, en disant NON fermement ou attrapez ses pattes avant et poussez-les en arrière pour qu’il se renverse, ou bien poussez ses doigts arrière quand il a ses pattes avant sur vous.

II visite les poubelles

Placez une demi-douzaine de « tapettes » à souris dans les paniers sous une feuille de papier. Elles sont trop faibles pour meurtrir les chiots ! Le bruit l’effraie et il s’enfuit vite.

S’il saute sur les fauteuils

La même disposition de tapettes à souris va le terroriser et il perdra vite l’habitude.