L’anxiété de séparation chez le chien est souvent un problème pris un peu à la légère par les propriétaires de chiens mais sachez qu’elle peut vraiment gâcher la vie d’un chien mais aussi la vie de ses maitres.

Votre chien détruit tout quand vous êtes absent de votre domicile ? Votre chien passe son temps à aboyer pendant vos absences et vos voisins ne supportent plus cette situation ? Il est peut être parfois compliqué pour le maître d’un chien de se rendre compte que son chien souffre d’anxiété de séparation car les symptômes ne sont pas forcément facilement détectable pour une personne lambda.

Est-ce que tous les chiens sont victimes d’anxiété de séparation ?

Chaque chien a son propre tempérament et cela a un rôle très important dans le développement du chien et aussi dans son comportement. Cependant ce n’est pas le seul élément qui va rentrer en compte puisque l’autre élément qui lui aussi va avoir une grande importance est l’environnement dans lequel le chien va grandir, évoluer et se structurer.

Pour résumer simplement, chaque propriétaire de chien a un rôle très important sur le comportement de son chien et c’est essentiellement le maître du chien qui va façonner son futur comportement. Bien sûr certaines races sont bien plus anxieuses que d’autres et supportent mal de se retrouver seules. Cependant avec une bonne éducation et une bonne habituation le plus tôt possible, il est tout à fait possible de gommer cette anxiété.

Qu’est-ce qui peut provoquer de l’anxiété de séparation chez le chien ?

De nombreux facteurs peuvent provoquer de l’anxiété de séparation chez le chien, il est impossible de tous les lister mais voici les principaux éléments déclencheurs :

  • L’arrivée d’un bébé au sein du foyer.
  • L’arrivée d’un nouvel animal de compagnie (chien, chat, lapin…).
  • Le décès d’un membre de la famille.
  • Le décès d’un des animaux de compagnie.
  • Un évènement traumatisant pour le chien comme un feu d’artifice, de l’orage ou encore même un cambriolage.

Des éléments qui peuvent nous paraitre totalement anodins comme une porte qui claque ou autre peuvent déclencher de l’anxiété chez le chien.

Quels sont les principaux symptômes d’anxiété de séparation du chien ?

  • L’arrivée d’un bébé au sein du foyer.
  • L’arrivée d’un nouvel animal de compagnie (chien, chat, lapin…).
  • Le décès d’un membre de la famille.
  • Le décès d’un des animaux de compagnie.
  • Un évènement traumatisant pour le chien comme un feu d’artifice, de l’orage ou encore même un cambriolage.

Comment soulager le chien et réduire son anxiété ?

Les études scientifiques ont démontré que les chiens bien éduqués sont beaucoup moins anxieux que les chiens non éduqués. C’est pour cette raison que la première chose à faire quand un chien est victime d’anxiété de séparation, c’est de s’assurer qu’il a reçu une éducation complète et cohérente.

Vous l’avez bien compris, c’est la solitude qui entraine généralement ce comportement. Il faut donc, lorsque l’on doit s’absenter, ne pas mettre le chien en condition de stress. Pour se faire, il est déjà important de ne pas montrer au chien que l’on est sur le départ. Les chiens sont des animaux très observateurs et dès qu’ils vous verront mettre vos chaussures ou votre veste, ils sauront directement que vous allez partir. Il est donc conseillé de faire des exercices de simulation pour montrer à votre chien que votre chien que mettre vos chaussures ne veut pas forcément dire que vous vous absentez.

Autre technique est d’occuper votre chien pour qu’il ne se rende pas compte de votre absence et là, la meilleure solution est ce qu’on appelle les jouets d’occupation. Ce type de jouet consiste à cacher à l’intérieur d’un jouet des croquettes ou des friandises et le chien devra chercher une solution pour les faire sortir. Ce genre de jeu peut durer des heures et occupera parfaitement votre chien.

Songez également avant de partir à promener votre chien. Offrez-lui une longue promenade si vous le pouvez, de sorte qu’il dormira tellement il est fatigué quand vous ne serez pas là.

Si malgré tous ces conseils, la situation ne s’arrange pas, commencez par en parler avec votre vétérinaire pour qu’il mette en place un traitement permettant de réduire son anxiété. En complément, vous pouvez faire un travail mental avec un éducateur comportementaliste canin.